Quand Nicole Ferroni cite un proche des Casques Blancs comme source « fiable et neutre » sur la Syrie avant d'éclater en sanglots...

14 décembre 2016 source : croa.fr

La chroniqueuse et humoriste Nicole Ferroni, parfois très pertinente sur des questions sociales et sociétales, a éclaté en sanglots lors de son billet concernant la libération d'Alep-Est. 

La chroniqueuse avait visiblement envie de s'informer convenablement sur la question syrienne. Elle a donc adopté une méthode louable et déjà plus sincère que celle, si chère à nos médias traditionnels, qui consiste à inventer des médiamensonges qu'on va vendre au grand public.

En effet, Nicole a préféré s'approcher de la source, en tentant de trouver des personnes présentes à Alep ainsi que sur les réseaux sociaux (profitant au passage de l'excellent réseau 4G d'Alep-Est, fourni par l'opérateur rebelle modéré Al-Nosra Telecom). C'est ainsi qu'elle est tombée sur le profil d'Hadi Alabdallah, qui se présente comme journaliste indépendant, soi-disant présent sur le champ de bataille. 

Sauf que, du propre aveu de Nicole, ce journaliste indépendant fréquente assidument les Casques Blancs. Plouf !

On connait la suite : des images insoutenables, des discours anti « régime » (un vocable utilisé par les médias quand ils veulent désigner un ennemi de l'Oligarchie), seul responsable de la destruction d'Alep, de la Syrie, de la hausse du chômage au Nicaragua et du 11 septembre 2001. Et 1973 aussi, tiens, tant qu'à faire. Et du sida.

Ça y est ! Profitez-en, vous venez d'atteindre la zone du cerveau qui s'occupe spécifiquement de l'émotionnel chez votre lecteur ; il peut à partir de maintenant tout avaler sans réfléchir. 

Et bien entendu, Nicole ne manquera pas de larmoyer et de finir avec difficulté sa chronique, qui manque toutefois d'un petit air de violon indispensable. Quel dommage, c'était si bien parti. 8/10. Non, Nicole, tu ne nous a pas mis des étoiles dans les yeux, là. Faudra retravailler ta mise en scène. Le texte ne fait pas tout, désolé. 

Cet épisode est très révélateur de la tendance qu'ont les médias de masse qui relayent, par magie, la propagande des rebelles « modérés », à travailler le spectateur sur l'émotionnel, tel un boxeur qui travaille au corps son adversaire. C'est sans doute ce qui explique que l'opinion publique est encore fortement manipulée sur la question syrienne, comme sur d'autres sujets tout aussi importants dans le monde, et pourtant parfois ignorés totalement des grands médias, et donc du grand public. 

Heureusement, nous remarquons avec un agréable étonnement que les commentaires des lecteurs sur les médias de masse sont de plus en plus dubitatifs, voire même singulièrement opposés à la narration du Système.

C'est très encourageant, mais il nous reste du pain sur la planche ! 


Post-scriptum

Après avoir mûrement réfléchi et observé les étoiles dans le ciel pour guider nos pérégrinations cognitives par cette froide nuit d'hiver, nous estimons que Nicole, que nous ne prenons pas pour cible dans cet article mais plutôt pour victime d'un endoctrinement, a eu le mérite de donner deux versions d'Alep : celle en paix et celle en guerre, dévastée, meurtrie et ensanglantée. Tout cela en 5 ans. 

5 ans, c'est très court. Ce qui s'est produit à Alep peut se produire n'importe où. Détruire une ville ou un pays, les plonger dans le chaos en soutenant ici et là des miliciens « indépendantistes » modérés ou non, profitant de conflits idéologiques, politiques ou religieux, tout en manipulant les esprits via une propagande médiatique massive, c'est tout à fait faisable. Cela requiert pas mal d'argent, une préparation convenable et des alliés de circonstance si besoin. 

Un tel conflit serait présenté à la populace comme une « guerre civile », là où en réalité nous serions témoins (et victimes !) d'un véritable coup d'État orchestré depuis l'étranger. En l'occurrence, l'objectif avoué en Syrie était de destituer Bachar al-Assad. La France, elle, est gouvernée de main de maître par une élite politico-médiatique qui ne dérange aucunement l'establishment européiste, atlantiste et sioniste. Nous estimons donc ce scénario peu probable pour l'instant. Ce type de méthodes, qui a fait ses preuves, peut pourtant être mis en place relativement vite.

Que se passerait-il si demain, par miracle, le peuple de France se réveillait massivement, élisait un véritable président, totalement opposé au Système et incontrôlable car insoumis, et que ce dernier menait des politiques ouvertement opposées à tout ce que lui ordonnent de faire les puissants de ce monde ? Et si ce candidat vainqueur était l'abstentionnisme totale et la réorganisation complète de la gouvernance en France, par le peuple et pour le peuple ? 





1 COMMENTAIRES

Ajouter un commentaire

Axel Rogue Il y a 2 mois
Mais depuis quand ce Billet de Nicole Ferroni est-il sensé être une page d'information objective ? C'est, depuis toujours, son humeur du jour, souvent décalé, parfois drôle, parfois sérieux. Cette fois c'était émouvant.
0

24/02

Élections présidentielles 2017 : pourquoi ça sert à rien de voter ?

10/02

Le jardinage, un antidépresseur naturel

05/02

« Vous pensez que les États-Unis sont innocents ? » : Trump à un journaliste qualifiant Poutine de « tueur »

31/01

Adios, El Blancos !

30/01

Joseph Hirt, un « survivant d’Auschwitz », avoue avoir tout inventé

30/01

L'enseignement et l'éthique de nos Rois

30/01

Philippe Ouaki Giorno : l'homme qui fait pousser des plantes dans le désert

30/01

Trump vs Soros : qui remportera la bataille ?

30/01

Hillary Clinton a reçu plus de 800 000 votes illégaux

30/01

Carla Bruni et son site Internet à 410 000 euros payé par l'Élysée

30/01

Le revenu universel, salut du capitalisme ?

29/01

Penelopegate : la liste des députés qui emploient leur conjoint

29/01

George Soros piraté : comment il influence Paris et tente de contrôler Moscou

29/01

Quand le fils de BHL defend François Fillon

28/01

Fillon confesse avoir « rémunéré » ses enfants « avocats »… qui ne l'étaient pas !

28/01

Hollande : les soirées de son fils aux frais de l’État

26/01

Pour François Asselineau, l'Union européenne est une « dictature »

26/01

États-Unis : un noir seul affronte une horde de manifestants « anti-Trump »

25/01

Les liaisons dangereuses entre Emmanuel Macron et Georges Soros

25/01

Quel est le lien entre la « Marche des femmes sur Washington » et Georges Soros ?

24/01

Obama : 205 millions d'euros pour la Palestine, 38 milliards de dollars pour Israël

24/01

Une loi Casier judiciaire vierge pour « en finir avec les élus escrocs »

24/01

Les gauchistes réagissent à l'inauguration de Trump

24/01

Donald Trump signe la sortie du traité de libre-échange transpacifique (TPP)

24/01

J’SUIS PAS CONTENT ! #60 : Polanski mon kiki, Prédicat mon caca !

23/01

Cyrille Eldin du Petit Journal s’en prend à une équipe de l'émission Quotidien au QG de Benoît Hamon

22/01

Perpignan : un pressing offre aux plus démunis des vêtements chauds jamais réclamés

22/01

Le discours d’investiture de Donald Trump

22/01

Huit années de présidence Obama en 2 minutes

22/01

Sur YouTube, les enfants sont surveillés par des centaines de prédateurs sexuels

Proposer une info