Certifications complotistes sur Facebook : le milliardaire George Soros finance le projet !

16 décembre 2016 source : breitbart.com

L'International Fact-Checking Network (IFCN) a publié une liste de 5 principes inaliénables à respecter dans la sélection des sites d'informations dignes de confiance ou non. Et Facebook a annoncé hier qu'il collaborera avec des organisations indépendantes tierces qui ont signé cette charte de principe.

Tel Aviv L'organisation qui collabore avec Facebook pour aider à déterminer le degré de véracité de certaines informations est financée par le milliardaire George Soros, ainsi que par d'autres financiers de gauche. 

Facebook affirme que si les organismes de vérification factuelle déterminent qu'une information est fausse, la publication sera affublée d'un petit pictogramme qui indique que cette information est discutable. Selon Facebook, « il y aura également un lien vers un article qui explique pourquoi. Les informations qualifiées de fausses sont également susceptibles d'être moins apparentes dans le fil d'actualité ».

L'IFCN est hébergée par le Poynter Institute for Media Studies. Une recherche rapide concernant son site Internet révèle que l'IFCN est ouvertement financée par l'Open Society Foundation de George Soros, ainsi que par la Bill & Melinda Foundation, Google et le National Endowment for Democracy.

L'IFCN est également financée par l'Omidyar Network, une ONG du milliardaire Pierre Omidyar, fondateur d'eBay. L'Omidyar Network a collaboré avec l'Open Society sur de nombreux projets et a financé des tierces parties qui utilisent la Tides Foundation, financée par George Soros. La Tides est l'une des plus grosses donatrices pour les projets de gauche aux États-Unis.

Autre donateur important : la Craig Newmark Foundation, organisation caritative fondée par Craig Newmark. Lundi, quelques jours avant l'annonce officielle de son partenariat avec Facebook, Poynter a publié un communiqué de presse dans lequel il révèle avoir donné 1 million de dollars au groupe afin de financer une association universitaire qui œuvre dans l'éthique journalistique.

Le communiqué de presse explique que : 

Cette donation soutiendra un programme de cinq ans à Poynter. Ce programme est destiné à vérifier l'exactitude des faits et la crédibilité du journalisme. Il s'agit de la donation individuelle la plus généreuse de l'Histoire pour Poynter. 

La Newmark Chair s'étendra à l'enseignement de l'éthique journalistique à Poynter et développera des programmes de certification pour les journalistes qui s'engagent à œuvrer de façon éthique. Les membres de la faculté organiseront également une conférence annuelle sur les sujets liés à l'éthique et contribuera régulièrement au développement sur Poynter.org.

Newmark finance de nombreux groupes de gauche qui sont également financés par Soros, y compris le Sierra Club, la New American Foundation et la Sunlight Foundation.

Newmark finance également un groupe de journalistes d'investigation, le Center for Public Integrity, au sein duquel il siège en tant que président. L'Open Society de Soros fait encore une fois partie des donateurs, dans ce cas-ci. 

Soros a fait fortune en partie en vendant des devises et en provoquant des crises économiques. On lui attribue le fait d'avoir brisé la livre Sterling au Royaume-Uni le 16 septembre 1992. Un jour connu en Grande-Bretagne sous le nom de « Black Wednesday », le mercredi noir. Il aurait ainsi gagné 1,2 milliard de dollars grâce à cette crise. En 2002, il fut emprisonné pour délit d'initié.

Poynter, entre-temps, a hébergé des programmes journalistiques controversés par le passé, y compris un qui fut accusé de minimiser la menace du terrorisme « islamique » (ndlr : deux termes antithétiques mais couramment utilisés dans les médias de masse). FoxNews.com avait rapporté que le programme suggérait aux journalistes de « remettre le taux de victimes du terrorisme islamique dans un contexte, de le comparer au taux de mortalité lié à la malaria, au sida et autres maladies, chaque année ».

Le programme enseignait aux journalistes que le terme « djihad » signifie « lutte intérieure » (ndlr : ce qui est vrai), et remettait en question ce qu'ils qualifient de tentative des « activistes de droite » de faire le lien entre musulmans étasuniens et terrorisme.

FoxNews poursuit : 

Cette section inclut une astuce du bon journaliste : le journaliste devrait vérifier si l'expert qu'ils interrogent peut avoir un jugement « partial ou altéré par des intérêts propres » concernant la thématique abordée. Mais ils ne citent ensuite que des groupes antimusulmans.

Le cours sur l'Islam, selon FoxNews, est soutenu par un groupe qui s'appelle Social Science Research Council, qui reçoit des financements de la part d'organismes financés par Soros.

En réponse à cet article, l'Institut Poynter a expliqué avoir créé ce cours comme « un outil pour tout journaliste désireux d'être précis dans sa pédagogie vis-à-vis de l'opinion publique concernant la religion et la culture de l'Islam, les communautés musulmanes aux États-Unis et les distinctions à faire entre l'Islam en tant que mouvement politique d'une part et les philosophies radicales qui inspirent les militants islamistes. Nous pensons qu'il est nécessaire de mieux comprendre les complexités des sociétés musulmanes et le cours en ligne offert par Poynter et l'Université de l'État de Washington est un outil d'une valeur inestimable à cet effet ».

Poynter explique que « Les valeurs intrinsèques de ce cours sont la vérité, la précision, l'indépendance, la justice et un soin tout particulier apporté au contexte et aux possibles dommages. Ce sont là les valeurs clés sur lesquelles nous basons tout notre enseignement, ici, à Poynter ».

Les cinq principes de l'IFCN concernant les publications d'informations sont donc ceux-ci

1. Un engagement à la neutralité

Nous utilisons les mêmes méthodes pour vérifier l'information. Nous ne nous concentrons pas sur un élément en particulier. Nous suivons une seule et même méthode pour chaque information, et ce sont les preuves qui fondent nos conclusions. Nous ne défendons pas ni ne prenons de position politique concernant les sujets que nous devons vérifier.

2. Un engagement sur la transparence des sources

Nous voulons que nos lecteurs soient en mesure de vérifier nos découvertes par eux-mêmes. Nous fournissons toutes les sources suffisamment détaillées afin que les lecteurs puissent réutiliser notre travail, exception faite des cas où la sécurité personnelle d'une source peut être mise en péril. Dans des cas tels que celui-ci, nous fournirons autant de détails que possible.

3. Un engagement sur la transparence concernant notre organisation et ses financements

Nous sommes transparents concernant nos sources de financement. Si nous acceptons un financement de la part d'autres organisations, nous nous assurons que nos donateurs n'aient aucune influence sur nos conclusions dans notre travail. Nous fournissons le curriculum vitae professionnel de toutes les personnes-clés de notre organisation, et expliquons notre structure ainsi que nos mentions légales. Nous indiquons clairement au lecteur un moyen d'entrer en contact avec nous.

4. Un engagement à la transparence sur nos méthodes

Nous expliquons la méthodologie que nous utilisons pour sélectionner, chercher, écrire, éditer, publier et corriger nos vérifications factuelles. Nous encourageons nos lecteurs à nous envoyer des requêtes afin de vérifier les faits et sommes transparents sur le pourquoi et le comment nous vérifions les faits.

5. Un engagement à des corrections ouvertes et honnêtes

Nous publions notre politique de corrections et la suivons de façon scrupuleuse. Nous corrigeons clairement et en toute transparence selon notre politique de corrections, en cherchant le plus possible à nous assurer que les lecteurs disposent d'une version corrigée.


L'article original a été rédigé par Aaron Klein, directeur de Breitbart à Jérusalem et journaliste d'investigation de longue date. Il est également auteur à succès pour le New York Times et présentateur d'un programme à succès à la radio le weekend, le « Aaron Klein Investigative Radio ». Vous pouvez le suivre sur Twitter et sur Facebook. Recherches : Joshua Klein et Brenda J. Elliott.

La rédaction de Croa fournit cette traduction et ne partage pas forcément l'intégralité des opinions formulées par l'auteur de l'article, dont elle salue toutefois le travail de recherche.





0 COMMENTAIRE

Ajouter un commentaire

top 5

10/02

Le jardinage, un antidépresseur naturel

05/02

« Vous pensez que les États-Unis sont innocents ? » : Trump à un journaliste qualifiant Poutine de « tueur »

31/01

Adios, El Blancos !

30/01

Joseph Hirt, un « survivant d’Auschwitz », avoue avoir tout inventé

30/01

L'enseignement et l'éthique de nos Rois

30/01

Philippe Ouaki Giorno : l'homme qui fait pousser des plantes dans le désert

30/01

Trump vs Soros : qui remportera la bataille ?

30/01

Hillary Clinton a reçu plus de 800 000 votes illégaux

30/01

Carla Bruni et son site Internet à 410 000 euros payé par l'Élysée

30/01

Le revenu universel, salut du capitalisme ?

29/01

Penelopegate : la liste des députés qui emploient leur conjoint

29/01

George Soros piraté : comment il influence Paris et tente de contrôler Moscou

29/01

Quand le fils de BHL defend François Fillon

28/01

Fillon confesse avoir « rémunéré » ses enfants « avocats »… qui ne l'étaient pas !

28/01

Hollande : les soirées de son fils aux frais de l’État

26/01

Pour François Asselineau, l'Union européenne est une « dictature »

26/01

États-Unis : un noir seul affronte une horde de manifestants « anti-Trump »

25/01

Les liaisons dangereuses entre Emmanuel Macron et Georges Soros

25/01

Quel est le lien entre la « Marche des femmes sur Washington » et Georges Soros ?

24/01

Obama : 205 millions d'euros pour la Palestine, 38 milliards de dollars pour Israël

24/01

Une loi Casier judiciaire vierge pour « en finir avec les élus escrocs »

24/01

Les gauchistes réagissent à l'inauguration de Trump

24/01

Donald Trump signe la sortie du traité de libre-échange transpacifique (TPP)

24/01

J’SUIS PAS CONTENT ! #60 : Polanski mon kiki, Prédicat mon caca !

23/01

Cyrille Eldin du Petit Journal s’en prend à une équipe de l'émission Quotidien au QG de Benoît Hamon

22/01

Perpignan : un pressing offre aux plus démunis des vêtements chauds jamais réclamés

22/01

Le discours d’investiture de Donald Trump

22/01

Huit années de présidence Obama en 2 minutes

22/01

Sur YouTube, les enfants sont surveillés par des centaines de prédateurs sexuels

22/01

Une plainte en Italie contre Charlie Hebdo pour un dessin se moquant de l'avalanche meurtrière

Proposer une info