Bruxelles s’apprête à autoriser les perturbateurs endocriniens

9 janvier 2017 source : bastamag.net

C’est aujourd’hui, mercredi 21 décembre, que la Commission européenne doit voter la liste des critères permettant de définir les perturbateurs endocriniens (PE). Ces substances chimiques que l’on retrouve dans mille et un produits de la vie quotidienne (tongs, ordinateurs, boîtes de conserve, rideaux de douche, téléphone portables…) et dans de nombreux pesticides, sont capables de mimer l’action de nos hormones et peuvent provoquer des cancers, des dysfonctionnements du système nerveux ou encore engendrer des problèmes de reproduction. Omniprésents dans l’environnement, ils sont particulièrement redoutables pour les fœtus, même à des doses infimes. Ce qui, au pays des toxiques, leur donne une place singulière.

Les députés européens, inquiets des conséquences sanitaires colossales des PE, ont voté en 2009 un règlement Pesticides demandant que les produits phytosanitaires perturbateurs endocriniens soient retirés du marché. Pour ce faire, il faut se mettre d’accord sur ce qui définit un PE. La Commission était censée se prononcer sur le sujet en décembre 2013, au plus tard. L’intense travail de lobbying des industriels pour défendre l’usage des perturbateurs endocriniens, décortiqué par la journaliste Stéphane Horel dans une enquête très fouillée (lire notre entretien ici), a allongé les délais... À tel point qu’en décembre 2015, la cour de justice européenne a condamné la Commission pour « carence ».

Consensus scientifique sur leur dangerosité

Depuis 1991, année au cours de laquelle des endocrinologues du monde entier alertent publiquement sur la dangerosité singulière de ces produits, des milliers de publications scientifiques ont montré qu’ils présentent un vrai problème [1]. Ce consensus scientifique n’a pas convaincu l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), qui estime dans un avis rendu en 2013 que « les perturbateurs endocriniens peuvent (…) être traités comme la plupart des substances [chimiques] préoccupantes pour la santé humaine et l’environnement » . Conséquence de cet « avis » : l’exclusion du marché des pesticides reconnus PE ne serait plus actée a priori, mais après une évaluation du risque de chacun d’entre eux. Cet avis contredit le texte voté par le Parlement européen en 2009, qui stipule que les pesticides identifiés a priori comme « perturbateurs endocriniens » ne pourront plus accéder au marché ou y rester.

Cette contradiction majeure avec le texte voté par les parlementaires européens ne semble pas déranger la Commission, qui a choisi de s’appuyer sur l’avis de l’Efsa pour rédiger sa proposition.

« Avec la proposition de la Commission européenne, nous sommes très loin de l’esprit de la loi », remarque la journaliste Stéphane Horel. « Le Parlement européen l’a d’ailleurs souligné dans un courrier adressé au commissaire à la santé chargé du dossier PE [Vytenis Andriukaitis] estimant que la Commission avait "excédé ses compétences d’exécution" en modifiant des éléments essentiels de la loi ».

La France, le Danemark et la Suède se sont aussi élevés contre les manœuvres de la Commission.


Lire la suite






0 COMMENTAIRE

Ajouter un commentaire

22/01

J'SUIS PAS CONTENT ! #59 : La ptite giflette à Manu !

21/01

Personne ne « vole » votre travail, vous dépensez trop en guerres : le fondateur d’Alibaba aux États-Unis

21/01

Reality Check : CBS se demande pourquoi personne n'enquête sur le Pizzagate

21/01

#Hamsterkaeufe : on demande aux Allemands de se préparer à une catastrophe majeure

20/01

Johan Livernette : « Valls récolte ce qu'il a semé »

20/01

La station CNN virée de la cérémonie d’investiture de Trump !

20/01

Des liens entre Daech et Lafarge ? Une enquête ouverte après la plainte de Bercy

19/01

« Bisou ! » : avant de partir, Azoulay autorise les films avec scènes de sexe non simulé aux mineurs

19/01

Les appels à la police vont devenir payants

19/01

Le public a de plus en plus confiance en Internet au détriment des médias

19/01

Roman Polanski président de la cérémonie des César : la toile s'enflamme d'indignation

19/01

La Lituanie veut ériger un mur à la frontière russe, Moscou propose de fournir les briques

17/01

Laïcité : des militaires français entonnent l’hymne israélien

16/01

J’SUIS PAS CONTENT ! #58 : Bonne année, mon CUL !

16/01

La Poste demande à une jeune factrice, décédée, pourquoi elle a cessé de travailler...

16/01

Fraude fiscale astronomique : les Wildenstein relaxés !

16/01

De retour de Syrie, le député Thierry Mariani parle de manipulation

16/01

George Soros a perdu près d'un milliard de dollars depuis la victoire de Trump

16/01

Explosions à l’aéroport militaire de Damas : la Syrie accuse Israël et menace de riposter

16/01

Un important convoi de véhicules blindés américains entre en Pologne

16/01

François Fillon promet déjà tout aux « think tanks »

14/01

Le zapping politique de Croa.fr : Manuel Valls - 1ère partie

12/01

Prouesse sociétale ! La boîte à bébé pour abandonner son enfant avec élégance...

12/01

Francois Fillon retourne sa veste sur Assad et la Syrie

12/01

Yémen : 1 400 enfants tués, 2 000 blessés et autant d'écoles détruites

12/01

« Bachar el-Assad à visage découvert » : le documentaire censuré qu’Arte ne veut pas que vous voyez

12/01

Ne croyez pas les fausses nouvelles colportées par la presse de masse !

12/01

Trump remballe CNN et BuzzFeed : « Vous propagez de fausses informations » et « tas de détritus »

12/01

Début des négociations entre le Mexique et les États-unis concernant la construction du mur

12/01

Fraude fiscale de centaines de millions d'euros : le tribunal relaxe les marchands d'art Wildenstein

Proposer une info