Attaque terroriste à Jérusalem : un Palestinien tué, 15 terroristes blessés, 4 tués, les autres ont pris la fuite

8 janvier 2017 source : croa.fr

La presse internationale semble à juste titre privilégier la piste terroriste mais se trompe visiblement de coupable...

Palestine L'occupation illégale fait rage depuis 1967 à Jérusalem. Entre les déportations forcées, la destruction de maisons palestiniennes, le vol de terres et les assassinats, la population autochtone endure mille injustices depuis des décennies. 

Sous l'occupation militaire allemande, la France résistante parlait de « héros » lorsqu'elle abordait les faits d'armes de civils à l'encontre de soldats ennemis. Sabotages, destructions de ponts, assassinats ciblés... la résistance tenait bon pour ralentir l'ennemi. Ce dernier n'hésitait pas à qualifier le résistant de « terroriste » et à infliger à la population une punition collective. 

 

Rien n'a changé depuis, si ce n'est le lieu géographique de cette résistance face à une force occupante illégale. Les responsables de la sécurité palestinienne affirment que le résistant provient du village de Jabal Moukaber, à Jérusalem-Est. Ce dernier aurait donc foncé, à bord de son camion, sur un groupe de soldats israéliens qui descendaient d'un bus pour se rendre sur un lieu de promenade offrant une belle vue sur la vieille ville de Jérusalem, selon Micky Rosenfeld, porte-parole de la police israélienne. 

L'homme a donc foncé délibérément sur un groupe de soldats de l'occupation illégale. C'est en effet une constante dans la méthode palestinienne : s'en prendre à des soldats, à des représentants armés de l'occupation. Ce qui établit une différence de taille avec les attaques terroristes commises en Europe par des éléments provenant de groupes soutenus par Laurent Fabius en Syrie. 

Si un parallèle devait être tracé, ce serait davantage celui d'un Syrien qui s'en prend à Daech. Un civil autochtone qui s'en prend à un colon armé qui occupe illégalement son pays. Ou encore celui d'un résistant français face à l'occupation allemande. 

Ce qui s'est produit à Jérusalem est cependant bel et bien une attaque terroriste : un Palestinien a été tué par des terroristes, les soldats israéliens, alors qu'il tentait de les éliminer. 

Netanyahou Comedy Club

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, estime que Daesh est à l'origine de l'attaque au camion. Une thèse tout à fait improbable, puisque Daesh a tué de nombreux Palestiniens, présents en Syrie dans des camps de réfugiés. 

On se souvient des images insoutenables d'un enfant palestinien égorgé par un « modéré » il y a quelques mois. 

Si certains éléments du Hamas ont clairement manifesté leur hostilité aux forces pro-Assad en Syrie, et dans certains cas, ont même été jusqu'à soutenir des rebelles syriens soi-disant « modérés » (ce qui leur fait un point commun avec Laurent Fabius et la doxa officielle de nos chers médias mainstream), Daesh est loin d'être un allié objectif du Hamas. Au contraire, des éléments de Daesh ont bel et bien tenté de s'infiltrer à Gaza pour s'y établir afin d'avoir pignon sur rue, mais ont été repérés par le Hamas, ce qui donna lieu à des affrontements. Daech a même évoqué la possibilité de renverser le Hamas.

La présence de salafistes à Gaza n'est pas pour autant exclue, puisque tous les ingrédients sont réunis pour que des esprits en détresse se laissent embrigader dans une forme de résistance stérile.

Il est bien plus probable qu'il s'agisse d'une énième pirouette de Netanyahou, qui survient peu après la décision du tribunal militaire israélien de condamner le soldat Elor Azaria, et quelques semaines après le vote de l'ONU contre les colonies. 

Par ailleurs, l'enquête n'a pas encore pu être bouclée. Netanyahou a sans doute voulu tenter de salir la Palestine en l'associant à Daesh, propagande que nos médias de l'Oligarchie n'ont pas tardé à relayer, sans sourciller. Sans doute en raison des similitudes avec les attaques au camion survenues à Berlin et à Nice.

Ces attaques seraient liées au terrorisme provenant de Syrie et d'Irak, où le chaos est en passe d'être surmonté après plusieurs années difficiles. Ce même Netanyahou soutenait pourtant, en 2002, que « si vous éliminez Saddam, je vous garantis que la région en bénéficiera énormément ! ». On a vu le résultat, avec des pays dévastés, plusieurs centaines de milliers de morts en Syrie, un million rien qu'en Irak. De là à y voir des étapes successives qu'on pourrait comparer à un énorme bulldozer qui rase les alentours d'Israël pour que le Grand-Israël soit mis en place...

 

Comment croire, dès lors, un menteur chronique ? Ce dernier fait d'ailleurs l'objet d'une procédure judiciaire pour corruption, entre autres procédures judiciaires à son encontre.

Que des victimes militaires

Cette attaque de la résistance palestinienne n'a toutefois pas fait de victimes parmi les civils. Seuls des soldats de l'occupation ont été pris pour cible, ce qui n'est clairement pas le mode opératoire de Daesh, plus habitué à s'en prendre aux innoncents civils, à laisser trainer un passeport indestructible, et à revendiquer l'attaque commise par un homosexuel toxicomane aux mœurs douteuses déjà connu des services de police et victime soudaine d'une radicalisation express.

Ce type d'attaque n'est pourtant pas une nouveauté en Palestine occupée. Des colons israéliens renversent fréquemment des enfants palestiniens sur le chemin de l'école ou encore des civils. Côté palestinien, des attaques à la grue ou au volant d'une voiture ont également été constatées par le passé. Le fait qu'aucun civil n'ait été touché par l'attaque est visiblement significatif de la volonté de la résistance palestinienne de ne pas se laisser diaboliser. 

Le Hamas fait l'objet de nombreux mystères en raison de ses origines troubles. Certains estiment que le parti a été infiltré, retourné, et qu'il s'agit désormais ni plus ni moins que d'une « opposition contrôlée », un ennemi utile à Israël pour continuer sa politique de colonisation. Le Hamas n'est pourtant pas présent officiellement en Cisjordanie, où c'est l'Autorité palestinienne qui gouverne, avec le très controversé Mahmoud Abbas (du Fatah), lui-même incroyablement docile vis-à-vis des forces d'occupation et fréquemment qualifié de « traître ». 

Des médias pas si neutres...

La vraie question que pose cet acte de résistance, c'est celle-ci. Est-ce que, lorsque chaque jour des bulldozers fous foncent sur des maisons palestiniennes et détruisent des vies, des villages et pratiquent un nettoyage ethnique au nom d'une idéologie ouvertement raciste et suprémaciste, antisémite par nature et de par ses origines, les médias de masse osent parler de terrorisme ?

Tout y est : destruction, haine, et bien souvent des morts, surtout côté palestinien et majoritairement des civils (à l'inverse des actes de résistance palestinienne). N'est-ce pas là un acte de terrorisme authentique ? Pourquoi les médias de masse semblent-ils souffrir d'une vasectomie ou d'une cécité nerveuse lorsqu'il s'agit d'aborder cette forme de terrorisme qui se produit au quotidien en Palestine occupée ?





0 COMMENTAIRE

Ajouter un commentaire

24/02

Élections présidentielles 2017 : pourquoi ça sert à rien de voter ?

10/02

Le jardinage, un antidépresseur naturel

05/02

« Vous pensez que les États-Unis sont innocents ? » : Trump à un journaliste qualifiant Poutine de « tueur »

31/01

Adios, El Blancos !

30/01

Joseph Hirt, un « survivant d’Auschwitz », avoue avoir tout inventé

30/01

L'enseignement et l'éthique de nos Rois

30/01

Philippe Ouaki Giorno : l'homme qui fait pousser des plantes dans le désert

30/01

Trump vs Soros : qui remportera la bataille ?

30/01

Hillary Clinton a reçu plus de 800 000 votes illégaux

30/01

Carla Bruni et son site Internet à 410 000 euros payé par l'Élysée

30/01

Le revenu universel, salut du capitalisme ?

29/01

Penelopegate : la liste des députés qui emploient leur conjoint

29/01

George Soros piraté : comment il influence Paris et tente de contrôler Moscou

29/01

Quand le fils de BHL defend François Fillon

28/01

Fillon confesse avoir « rémunéré » ses enfants « avocats »… qui ne l'étaient pas !

28/01

Hollande : les soirées de son fils aux frais de l’État

26/01

Pour François Asselineau, l'Union européenne est une « dictature »

26/01

États-Unis : un noir seul affronte une horde de manifestants « anti-Trump »

25/01

Les liaisons dangereuses entre Emmanuel Macron et Georges Soros

25/01

Quel est le lien entre la « Marche des femmes sur Washington » et Georges Soros ?

24/01

Obama : 205 millions d'euros pour la Palestine, 38 milliards de dollars pour Israël

24/01

Une loi Casier judiciaire vierge pour « en finir avec les élus escrocs »

24/01

Les gauchistes réagissent à l'inauguration de Trump

24/01

Donald Trump signe la sortie du traité de libre-échange transpacifique (TPP)

24/01

J’SUIS PAS CONTENT ! #60 : Polanski mon kiki, Prédicat mon caca !

23/01

Cyrille Eldin du Petit Journal s’en prend à une équipe de l'émission Quotidien au QG de Benoît Hamon

22/01

Perpignan : un pressing offre aux plus démunis des vêtements chauds jamais réclamés

22/01

Le discours d’investiture de Donald Trump

22/01

Huit années de présidence Obama en 2 minutes

22/01

Sur YouTube, les enfants sont surveillés par des centaines de prédateurs sexuels

Proposer une info